Pour une conversion

Saint Père Régis, au souvenir de la passion et de la mort de Jésus Christ, vous avez usé votre vie en d’innombrables fatigues pour le retour des brebis égarées. Vous aviez une vraie tendresse pour les pécheurs, et une grâce particulière pour les ramener à Dieu.

Au ciel, vous restez le même père, et Dieu se plaît à exaucer la prière qui passe par vous.

Je vous en conjure donc, prenez en pitié cette âme qui m’est chère, et qui vit, hélas, loin de son Dieu.

Qu’elle s’ouvre à la lumière. Qu’elle écoute les appels de Dieu. Qu’elle brise ses liens. Qu’elle se retire du Chemin où l’on se perd. Qu’elle trouve enfin Jésus Christ qui est « la route, la vérité et la vie ». Et qu’elle goûte alors la joie véritable d’une âme en paix avec son Dieu.

Amen.

Défiler vers le haut